Société des avions Marcel Dassault Falcon 10

Mystère-Falcon est le nom initial de la série d'avions d'affaires à réaction produits depuis 1963 par le constructeur français Dassault Aviation. Le Falcon 10 est le plus petit biréacteur de la gamme. Très apprécié pour sa fiabilité et sa puissante motorisation, il est l’avion d’affaires le plus rapide de l’époque, surnommé pour cette raison, « Corporate bullet ». Il est également capable d’atterrir au London City Airport, quasiment au cœur de Londres.

De dimensions réduites, il ne transporte que sept passagers mais sur des distances plus importantes que son prédécesseur, le Mystère-Falcon 20. L'alliance des performances de ses réacteurs et de l'optimisation aérodynamique de sa voilure fait du Falcon 10 le précurseur des avions d'affaires modernes.

Le prototype 02 fait son vol inaugural le 16 octobre 1971. En 1973, il sert de banc d’essais volant au moteur “Larzac” installé dans la nacelle droite. Ce moteur, développé par le consortium Snecma-Turbomeca, est initialement conçu pour équiper des avions d’affaires, comme la Corvette d’Aerospatiale. Mais finalement, il est retenu pour propulser le bi-réacteur d’entraînement franco-allemand, Alphajet, utilisé par la patrouille de France. Ces essais terminés, le Falcon 10 est confié à une école aéronautique toulousaine pour les travaux pratiques de ses élèves, avant de rejoindre la collection des Ailes Anciennes Toulouse et le musée aeroscopia.

Collection Ailes Anciennes Toulouse