Republic F-84G Thunderjet (en cours de restauration)

Le Republic F-84 Thunderjet est un avion de chasse et d’attaque au sol américain, conçu à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il vole pour la première fois en 1946. Il est l’un des premiers avions de combat à réaction américains opérationnels après le P-80 Shooting Star. Dénommé initialement P-84 (P pour Pursuit), son appellation est changée à la fin des années 40 en F-84 (F pour Fighter). Malgré les difficultés de mise au point en début de programme, il devient au fil des versions un chasseur-bombardier de référence, grâce notamment à sa participation à la guerre de Corée. Exporté vers de nombreux pays de l’OTAN dans les années 50, il a été construit à plusieurs milliers d’exemplaires.

La France reçoit quarante-six F-84E et 270 F-84G. Les quatorze premiers appareils sont personnellement livrés par le général Eisenhower sur la base de Reims en 1951 et équipent d’abord les escadrons « Champagne » et « Navarre » de la 3ème escadre de chasse en remplacement du DeHavilland Vampire.

Les F-84G sont livrés à partir de 1952 et équipent au total quinze escadrons. De 1952 à 1957, ces appareils sont révisés par la Sncase dans les usines de Saint-Martin-du-Touch à Toulouse.

Légèrement modifiés, quatre F-84 G ont équipé l’escadrille de présentation officielle de l’armée de l’Air en 1953 et 1954. C’est à l’occasion d’un meeting aérien le 17 mai 1953 à Alger que le commentateur du show, le pilote et journaliste Jacques Nœtinger, baptise cette escadrille « Patrouille de France ». L'état-major de l'armée de l'air entérine cette appellation le 14 septembre 1953.

Collection Ailes Anciennes Toulouse