Générale d'Aviation Marcel Dassault Mirage IIIC

Le Mirage III est un avion de combat multi rôle conçu dans les années 1950. Développé initialement pour l’interception, il a été décliné en plus de quatre-vingts versions en fonction des missions et des pays utilisateurs auxquels il était destiné.

Il est considéré comme étant l’un des meilleurs avions de combat de son époque, et reste en tout cas l’une des meilleures réussites commerciales d’un appareil européen.

Le Mirage III A devient le 24 octobre 1958 le premier appareil européen à dépasser Mach 2 en palier, un mois avant l’English Electric Lightning britannique. L'Armée de l’air entrait alors par la grande porte dans le club « Mach 2 » et découvrait par la même occasion les particularités du pilotage du delta, le vol bi-sonique et le vol stratosphérique. Initialement développé pour l’interception, cet avion de chasse est ensuite décliné en quatre versions : interception, entraînement, attaque au sol et reconnaissance.

Le succès de cette machine tient aussi à l’organisation industrielle de sa production : tous les Mirage III sont assemblés sur la chaîne de Mérignac, près de Bordeaux, dans une version générique, et c’est seulement au dernier moment que chaque modèle reçoit les équipements adaptés à sa mission et à son pays. Il en existe ainsi 80 versions différentes !

Le Mirage IIIC, est donc un des premiers avions à réaction multi-rôles. Certains modèles demeurent en service en France jusqu’en 1988.

L'Escadron de chasse 3/10 Vexin, auquel appartenait ce Mirage, a été créé le 1er septembre 1978, en reprenant des traditions portées par le Groupe de Chasse des Mousquetaires qui a combattu au début de la Seconde Guerre mondiale avant d'être dissout en juillet 1940.

Collection Ailes Anciennes Toulouse